Catégorie : Les dossiers de presse

Air & Cosmos – 12 Mars 1966 : Le premier vol de Concorde est fixé au 28 février 1968

Article de Jacques MORISSET Près de cent journalistes français et britanniques ont pu “toucher du doigt” le prototype 001 de ”Concorde », celui qui doit effectuer son vol initial à Toulouse à la fin du mois de février 1968 : à l’occasion de la livraison à l’Etablissement Aéronautique de Toulouse d’un premier tronçon de fuselage de « Concorde” destiné à subir des essais statiques, Sud Aviation avait en effet invité la Presse à visiter ses installations de Blagnac et de Saint-Martin-du-Touch, où sont déjà en fabrication une partie des éléments des deux prototypes. En quelques mois, de substantiels progrès ont été accomplis….


Article Interavia – Janvier 1966 : Concorde ! Du projet au prototype

Le 1er octobre 1965, lors de la séance de clôture du sixième symposium annuel Caravelle, M. Pierre Satre, directeur technique de Sud-Aviation, exposait aux représentants des compagnies qui exploitent dans le monde le biréacteur français les projets d’avenir de Sud-Aviation. Parlant de l’avion de transport supersonique franco-britannique, M. Satre s’exprimait en ces termes : “ Et Concorde, me direz-vous ? Où en êtes-vous de Concorde ? Eh bien, Concorde va bien et même très bien. Je puis vous assurer que les quelques doutes qui avaient pu planer sur sa réalisation au cours du dernier hiver sont entièrement dissipés et que…


INTERAVIA – Janvier 1966 : Concorde ! Du projet au prototype

Le 1er octobre 1965, lors de la séance de clôture du sixième symposium annuel Caravelle, M. Pierre Satre, directeur technique de Sud Aviation, exposait aux représentants des compagnies qui exploitent dans le monde le biréacteur français les projets d’avenir de Sud Aviation. Parlant de l’avion de transport supersonique franco-britannique, M. Satre s’exprimait en ces termes : “ Et Concorde, me direz-vous ? Où en êtes-vous de Concorde ? Eh bien, Concorde va bien et même très bien. Je puis vous assurer que les quelques doutes qui avaient pu planer sur sa réalisation au cours du dernier hiver sont entièrement dissipés et que le…


Air & Cosmos – 15 Janvier 1966 : Où en est CONCORDE

L’avion de présérie On sait que les progrès réalisés dans le développement de ”Concorde » ont permis d’apporter à l’avion de présérie un certain nombre de changements donnant une amélioration appréciable des performances, des caractéristiques opérationnelles et de la rentabilité sans toutefois engendrer des répercussions importantes sur la conception de la structure et des systèmes. Les dimensions, la masse et la charge marchande de « Concorde” sont devenues les suivantes :   Prototype Présérie Longueur 56,3 mètres 58 mètres Capacité 118 Passagers 136 Passagers Masse maxi au décollage 148 tonnes 154 tonnes Charge marchande 10,7 tonnes 12,7 tonnes Structures et systèmes La longueur…


Air & Cosmos – 18 Décembre 1965 : La fabrication de Concorde

Article de Jacques MORISSET Tandis que se poursuivent dans de nombreux laboratoires les essais aérodynamiques et structuraux, ou la mise au point des systèmes divers de Concorde, la fabrication des deux prototypes se poursuit à Toulouse (appareil numéro 001) et à Filton (appareil numéro 002), avec l’aide des divers établissements de Sud Aviation et de la British Aircraft Corporation. L’Olympus 593 Les premiers essais au banc, il y a quatre semaines, de l’Olympus 593-B, le réacteur de Concorde coïncidait avec le troisième anniversaire de la coopération franco-britannique signé en novembre 1962. Pour Bristol Siddeley comme pour la SNECMA, ces trois…


Air & Cosmos – 20 Novembre 1965 : CONCORDE : premiers essais au banc de l’Olympus 593-B

La SNECMA et Bristol Siddeley ont annoncé conjointement le 18 novembre les premiers essais au banc de l’Olympus 593-B, le réacteur de Concorde. Prévu pour la fin du mois, cet évènement s’est donc produit avec une certaine avance par rapport au planning des coopérants. Ce prototype a déjà fonctionné pendant une heure à 50% de sa puissance, et pendant 5 minutes à 60% de sa poussée maximale : une poussée de 17.000 livres (7,7 tonnes) a été ainsi obtenue. Au cours des quinze derniers mois, les deux moteurs de développement déjà construits (type 593-D) avaient accumulé au total 170 heures de…


Air & Cosmos – 4 Septembre 1965 : Transports Supersoniques

Concorde, Tupolev-144 et le programme SST ont défrayé les chroniques des semaines de vacances On a appris, dans les derniers jours de juillet, que la Commission des Dépenses Publiques de la Chambre des Communes avait recommandé que le système de répartition des dépenses relatives à ”Concorde » entre la France et la Grande-Bretagne soit revu at que, devant l’augmentation constante des investissements afférents au lancement de ce programme, les conditions de contrôle de ces dépenses soient réexaminées. Bien qu’il soit incontestable qu’aussi bien en France qu’en Grande-Bretagne, le système du contrôle de l’affaire « Concorde” appelle à une amélioration, rien ne permettait,…


Aviation Magazine – 1er Août 1965 : Concorde s’élabore !

On peut dire maintenant le projet “Concorde” développé en commun par Sud Aviation et la BAC ou plus exactement par les industries aérospatiales française et anglaise, est parvenu à sa définition définitive du moins dans ses grandes lignes. Il ne reste plus qu’à réaliser et surtout à vérifier au prix de milliers d’essais élémentaires, partiels et d’ensemble, la bonne tenue des différents composants de l’appareil aussi bien en altitude qu’en vitesse. Cela revient à dire que cette tenue est vérifié tant en température que sous les contraintes et vieillissement. Aujourd’hui, le développement de Concorde en est à un stade où…


INTERAVIA – Août 1965 : Concorde intéresse de nombreux fabricants d’équipements

Pour des raisons matérielles, nous n’avons pas pu traiter en détail dans le précédent numéro d’Interavia des équipements nouveaux exposés au Salon du Bourget. Au lieu de donner à nos lecteurs, comme nous avions coutume de le faire après chaque salon, un compte-rendu global des principaux équipements exposés, nous procèderons cette année d’une manière différente. Dans ce numéro et dans ceux qui suivront, nous analyserons en détail certains équipements nouveaux, parmi les plus intéressants. Nous commencerons sur les pages qui suivent par un article sur les principaux constructeurs d’équipements non électroniques participant au programme Concorde. Si les équipements authentiques étaient…


La coopération aéronautique franco-britannique : l’affaire « Concorde”.

Jean Touscoz * (*) Jean Touscoz, Maître de Conférences agrégé à la Faculté de Droit et de Sciences économiques de Dijon. Auteur de : Le principe d’effectivité dans l’ordre international, Paris, L.G.D.J. 1963, de Jurisprudence française sur les aspects internationaux de l’affaire algérienne, cet Annuaire 1963, page 953 et de la notion de souveraineté effective dans la doctrine des internationalistes marxistes à la Revue algérienne de droit public, 1965 ainsi que de divers articles de droit public. (1) Revue Générale de l’Air. 1962. N° 4, page 361 : Chronique économique (non signé). (2) Certaines revues spécialisées en matière aéronautique ont…