Catégorie : Interavia

INTERAVIA – Juin 1964 – Le Concorde redessiné

Le Concorde redessiné L’avion supersonique franco-britannique Concorde a fait l’objet de discussions devant le Comité Technique de l’IATA réuni en session le 6 mai 1964 à Beyrouth. Les représentants de la British Aircraft Corporation et de Sud-Aviation ont parlé des modifications apportées à l’appareil et des progrès enregistrés sur la charge marchande et la distance franchissable. Le nouveau Concorde devrait normalement intéresser un plus grand nombre de compagnies aériennes, en particulier celles dont les lignes transatlantiques n’ont toujours pas pour point de départ Londres ou Paris. Les principales modifications apportées à l’appareil sont les suivantes : L’envergure et la profondeur…


INTERAVIA – Avril 1964 – Principales objections à l’aviation commerciale supersonique

Par Bo K. O. LUNDBERG, directeur général de l’institut de recherches aéronautiques suédoises Cet article présente les principales conclusions du rapport de la FAA “Vitesse et Sécurité” dans l’aviation civile ainsi que les arguments fondamentaux sur lesquels reposent ces conclusions. Il n’a pas été possible, faute de place, d’inclure dans l’article les analyses détaillées et les données statistiques qui sont à la base du rapport. L’auteur espère que ce schéma suscitera une discussion d’ensemble couvrant tous les avantages et les inconvénients du vol supersonique et où chaque point particulier comme la sécurité, l’économie d’exploitation, le bang sonique et les conséquences…


INTERAVIA – Mars 1964 : Les constructeurs de l’avion Concorde parlent de leur projet

Il serait bien difficile d’indiquer avec précision à quelle date ont commencé en Europe les études sur le transport commercial supersonique. On peut évidemment considérer l’accord franco-anglais sur le Concorde, signé en novembre 1962, comme un point de départ mais, en fait, aussi bien en France qu’en Grande-Bretagne, les travaux préliminaires avaient débuté bien plus tôt. On trouvera dans les trois articles qui suivent quelques indications sur les conceptions qui ont été à l’origine des spécifications retenues pour le Concorde. Les deux articles présentés sous les signatures respectives de M. Paul Satre et du Dr. A. E. Russell sont en…


INTERAVIA – Mars 1964 : Géométrie variable ou non

En dépit de sa complexité, la formule a de chauds partisans. Parmi les nombreux projets de courriers supersoniques qui ont pris forme ces dernières années dans les bureaux d’études de l’industrie aéronautique, il existe quelques modèles ayant une voilure à géométrie variable. Grâce à cette formule, les constructeurs intéressés pensent pouvoir adapter l’appareil de façon optimale aux différentes conditions d’écoulement dans les phases de vol subsonique et supersonique. La conception aérodynamique d’un tel appareil doit en effet répondre aussi bien aux exigences du vol en croisière entre Mach 2 et Mach 3 qu’à celles du vol à vitesse réduite, notamment…


INTERAVIA – Mars 1964 : Les trois projets en compétition Boeing, Lockheed ou North American

Le nombre de constructeurs en lice pour la réalisation du courrier supersonique américain a bien diminué. Avant l’intervention de la FAA, il existait aux Etats-Unis des douzaines de projets étudiés en partie par la NASA (projets SCAT) et en partie par l’industrie, alors que depuis la fin de l’année passée il n’en reste plus que trois. La compétition bat maintenant son plein entre Boeing, Lockheed et North American Aviation pour la cellule et entre Curtiss Wright, General Electric et Pratt & Whitney pour le réacteur. Au mois de janvier, la FAA a publié certains détails techniques en précisant toutefois que…


INTERAVIA – Mars 1964 : Washington dirige le programme du supersonique américain

Le Président Kennedy – Lettre au Congrès du 14 juin 1963. Notre objectif est de construire un appareil qui soit rentable du point de vue commercial tout en possédant des performances supérieures. Il faudra pour cela déterminer rapidement si le prix de revient et les caractéristiques de l’avion prévu lui permettent de trouver un marché Et si, à un stade quelconque des travaux, il apparaît que l’avion n’est pas valable du point de vue économique, ou si la participation financière de l’industrie au projet n’est pas suffisante, nous devrons être prêts à arrêter le programme de l’avion supersonique, à en…


INTERAVIA – Mars 1964 : Les compagnies aériennes face à un nouveau changement

Trois nations du bloc occidental sont en train d’investir une somme totale de un milliard cinq cent millions de dollars dans la réalisation de deux types d’avions de transport supersonique. L’avion franco-anglais “Concorde” entre pour un tiers dans cette somme ; il coûtera environ 10 à 15 millions de dollars l’unité aux compagnies tandis qu’un chiffre de 20 à 30 millions de dollars par exemplaire a été avancé pour le transport supersonique américain. Heureusement pour les exploitants, le moment où ces avions seront prêts à entrer en service est suffisamment lointain pour leur permettre de rassembler une partie au moins des…


INTERAVIA – Février 1964 : Un “Briefing” sur le transport supersonique

Dans le numéro 12/1963, les lecteurs d’Interavia ont pu trouver un premier compte-rendu du congrès de l’IFALPA. Au cours de ces dernières semaines la question de l’avion de transport supersonique américain a fait un pas avec la soumission à la FAA d’avant-projets pour la cellule et les moteurs. Comme cet appareil constitue le sujet principal des discussions dans les milieux de l’aviation commerciale à Washington, nous avons pensé que la publication d’un compte-rendu détaillé du congrès par un des délégués ne serait pas superflue. La Fédération Internationale des Associations de Pilotes de Lignes (IFALPA) a tenu un congrès de trois…


INTERAVIA – Décembre 1963 Où en est le transport supersonique américain ?

Une activité intense s’est manifestée ces derniers jours aux Etats-Unis au sujet de la question du transport supersonique. Les commandes de “Concorde” par des compagnies américaines ont semé l’alarme dans les milieux gouvernementaux et tout le monde est convaincu que des mesures urgentes doivent être prises si l’on veut que l’industrie américaine ne reste pas en arrière de ses concurrents européens. Quatre compagnies aux Etats-Unis se sont déjà plus ou moins engagées à commander 29 exemplaires d’un appareil supersonique américain tandis que la Federal Aviation Agency mettait sur pied un département spécial avec 100 employés pour s’occuper du programme du…


INTERAVIA – Décembre 1963 Nouvelles de l’avion supersonique européen

Il y a plus d’un an, les gouvernements français et britannique signaient un accord portant sur l’étude, la mise au point et la fabrication en commun de l’avion de transport supersonique “Concorde”. Depuis lors, Sud-Aviation et la British Aircraft Corporation ont rapidement progressé dans leurs travaux et le projet d’ensemble peut–être considéré comme terminé. Les études de détails sont en cours. La préparation du plan de fabrication et de l’outillage a déjà commencé et le contrôle et les essais des bâtis de montage sont en cours. Les essais de résistance à l’échauffement des alliages d’aluminium dans les conditions correspondant au…