Catégorie : Sud aviation

ECHOS Sud Aviation – Juillet 1966

Le 25 mai 1966, l’éprouvette Concorde ”2.6″ équipée, pesant 9 tonnes environ, et représentant la partie arrière de la voilure et le fuselage correspondant, été acheminée de nuit, de l’usine de Blagnac au Centre d’Essais Aéronautiques de Toulouse. Le convoi exceptionnel, d’une longueur de ”2,6″ mètres, d’une largeur de 6,80 mètres et de 5,30 mètres de hauteur, a traversé la ville de Toulouse sans incident, en 5 heures. Entièrement assemblée au hall de montage prototypes de Blagnac, cette éprouvette  subira : – Dans une 1ère phase des essais en pression du fuselage et des réservoirs. – Dans une 2ème phase des…


Informations Sud Aviation – Juin-Juillet 1966 : Simulateurs de vol pour Concorde

La nécessité d’une simulation de plus en plus complète des conditions de vol des avions est apparue indispensable à mesure que croissaient leur tonnage et leurs performances, la complexité de leur construction et de leur mise en œuvre, le prix de plus en plus élevé des heures de vol d’essais ou d’entrainement. Répondant à l’origine au seul souci d’entraînement des équipages, par la reconstitution au sol des postes de pilotage des appareils qu’ils étaient appelés à mettre en œuvre et par simulation plus ou moins approchée des conditions de vol, les simulateurs deviennent à l’heure actuelle, grâce à l’emploi des…


ECHOS Sud Aviation – Juin 1966

La réalisation du simulateur Concorde monté dans les Laboratoires TSS de l’usine de Blagnac, est confiée à LMT, associé à REDIFON. L’ensemble a été conçu pour l’étude des qualités de vol et de charges de travail des équipages. L’objectif est d’aborder les essais en vol des prototypes avec le maximum de sécurité et de trouver la définition du poste de pilotage des avions de série, dans un délai compatible avec le démarrage de la production. D’autre part, depuis peu, un Mirage III B joue, pour les pilotes d’essais de Concorde, le rôle de simulateur volant. Les Avions Marcel Dassault et…


SUD AVIATION – Septembre 1963 Problèmes Mise en service du transport supersonique

                               LES PROBLÈMES POSES  PAR LA MISE EN SERVICE DE L’AVIATION DE TRANSPORT SUPERSONIQUE   Exposé de Monsieur le Général PUGET A L’INTERNATIONAL UNION OF AVIATION INSURERS Le 26 Septembre 1963 à Juan les Pins   LE SUPERSONIQUE ET SES PROBLEMES                 1 – PERSPECTIVES Sens de l’histoire                 2 – LE SUPERSONIQUE A L’ORDRE DU JOUR Désirs des passagers Vitesse facteur d’économie Progression des vitesses Heure de la décision Impératifs Sécurité                 3 – CHOIX ESSENTIELS Saut obligatoire au-delà de Mach 1,8 Limitation à Mach 2,2 Créneau bien choisi                 4 – PROBLEMES TECHNIQUES Aérodynamique Bruit au sol Bang sonique…