Catégorie : Air et Cosmos

Tous les articles Air et Cosmos traitant de Concorde


Air & Cosmos : X-59 Lockheed Martin usine les premières pièces du démonstrateur supersonique

Article d’Antony ANGRAND – 19 Novembre 2018 Lockheed Martin a commencé l’usinage de la première pièce destinée au X-59, dont le premier vol est prévu pour 2021. © Nasa. C’est à Palmdale que la première pièce du Lockheed Martin X-59, le démonstrateur technologique supersonique silencieux, a commencé à être usinée. Lockheed Martin a planifié le premier vol de l’appareil en 2021, suite à une annonce du constructeur aéronautique le 16 novembre, après avoir été sélectionné par la Nasa pour concevoir, construire et faire voler le démonstrateur dit « low boom » (littéralement à faible bang sonique). Le Lockheed Martin X-59, ex « QueSST”,…


Air & Cosmos rend hommage à Jean-Marie Riche

Jean-Marie Riche est au premier plan. Derrière lui, Pierre Sparaco. © Famille Riche Jean-Marie Riche s’est éteint le 18 mars 2018 à l’âge de 97 ans. Une disparition qui ne peut laisser Air & Cosmos indifférent puisqu’il en fut l’éminent fondateur. Le magazine est né en mars 1963 sous son impulsion mais aussi celles d’Albert Ducrocq et de Jacques Morisset. ”Au début des années soixante, alors que l’industrie aérospatiale était en pleine renaissance, le manque d’un journal d’information – en langue française – sur ce secteur était ressenti dans toute la profession », écrivait Jean-Marie Riche à l’occasion du 50ème anniversaire de la création d’Air &…


Air & Cosmos – 6 Mai 1967 : L’avion de transport supersonique U.S est définitivement lancé

Article de Jacques MORISSET Cette maquette du projet de SST étudié par Boeing avait été présentée pour la première fois à la fin de 1966. Le Président Johnson vient de donner son accord à la construction de deux prototypes de cet appareil qui portera la désignation B-2707-100 et sera équipé de quatre turboréacteurs General Electric GE-4/55 de 30.000 kg de poussée. Le Président Johnson a donné au cours du dernier week-end le feu vert pour le lancement effectif du programme d’avion de transport supersonique (SST).Ce feu vert se traduit par deux mesures :– Mr Alan S. Boyd, Ministre des transports,…


Air & Cosmos – 25 Février 1967 : Les trains d’atterrissage de Concorde

Les trains d’atterrissage du prototype ”Concorde » viennent d’arriver à Toulouse, ils seront montés sur le prototype 001 après la mise en ”position haute » de l’appareil, qui doit intervenir début mars. A gauche, le train avant conçu et réalisé par Messier. A droite, un des deux trains principaux, conçus et réalisés par Hispano-Suiza (coopération Messier). Concorde : mise en place des nacelles réacteurs… Cette photographie prise à Toulouse le 17 février chez Sud Aviation, montre une nouvelle phase d’assemblage du prototype 001 de Concorde : on note en effet, le montage des nacelles réacteurs de gauche, construites à Filton par la…


Air & Cosmos – 18 Février 1967 : Tranchant Electronique et Sud Aviation : un médecin robot pour CONCORDE

Concorde sera le premier appareil civil qui aura à sa disposition un système de contrôle global automatique. L’ATEC (Appareillage de Test automatique d’équipements Concorde) auscultera tous les équipements de l’avion de transport supersonique. Ce système comporte quatre stations : – Une station analogique (générateur signaux de simulation). – Une station de sélection, comportant les branchements et l’alimentation des appareils de mesure. – Une station de mesure. – Une station simulateur. Cette dernière partie sera équipée de systèmes électriques et pneumatiques permettant de contrôler aussi bien les équipements électroniques que les matériels anénométriques. L’ensemble travaillera sous le contrôle d’un ordinateur (CAE…


Air & Cosmos – 11 Février 1967 « Concorde” présenté aux attachés de presse des compagnies aériennes

Les Attachés de Presse d’une quinzaine de compagnies aériennes qui ont pris des options sur ”Concorde » ont été invités la semaine dernière à effectuer un périple qui les a conduits de Filton (BAC) à Patchway (Bristol Siddeley) à Toulouse (Sud Aviation) et à Melun–Villaroche (SNECMA). Les participants que nous avons pu interroger au cours d’une réception donnée en leur honneur par M. Maurice Papon, Président de Sud Aviation, se sont déclarés vivement impressionnés par les progrès qu’ils ont pu enregistrer dans le développement du programme d’avion de transport supersonique franco-britannique. Celui-ci a pris, à leurs yeux, une nouvelle réalité. Nous…


Air & Cosmos – 10 Décembre 1966

Les problèmes de « Concorde” débattus par les Communes et par l’Assemblée Nationale. Les 28 et 30 novembre aux Communes et le 1er décembre à l’Assemblée Nationale, les problèmes posés par la construction de « Concorde » ont été largement évoqués. Aux Communes : Rapport du Committee of Public Accounts. Les Communes examinaient le 28 novembre un rapport du Committee of Public, organisme jouant, Outre-Manche, un rôle comparable à celui de notre Cours des Comptes. Le Committee s’est inquiété de la progression des dépenses associées au programme « Concorde », dépenses qui ont triplé en trois ans. Plusieurs parlementaires ayant exprimé les craintes que suscite…


Air & Cosmos – 19 Mars 1966 : L’atterrisseur principal de Concorde

Les spécifications de l’avion supersonique de transport ”Concorde » imposent des conditions d’utilisation particulièrement exceptionnelles. En effet, au problème commun à tous les atterrisseurs (minimum de masse pour un maximum de sécurité) est venu s’ajouter celui de la température posé par le vol supersonique. On ainsi été conduit au choix d’une version d’atterrisseur tout acier à haute résistance (186 hbar). L’utilisation de ces aciers a nécessité de longues et minutieuses études en laboratoire, qui faisaient suite à celles déjà entreprises pour d’autres trains d’atterrissage  en acier, réalisés par Hispano-Suiza (entre autres, le Bréguet 1050). Par ailleurs, la géométrie et le dimensionnement…


Air & Cosmos – 12 Mars 1966 : Le premier vol de Concorde est fixé au 28 février 1968

Article de Jacques MORISSET Près de cent journalistes français et britanniques ont pu “toucher du doigt” le prototype 001 de ”Concorde », celui qui doit effectuer son vol initial à Toulouse à la fin du mois de février 1968 : à l’occasion de la livraison à l’Etablissement Aéronautique de Toulouse d’un premier tronçon de fuselage de « Concorde” destiné à subir des essais statiques, Sud Aviation avait en effet invité la Presse à visiter ses installations de Blagnac et de Saint-Martin-du-Touch, où sont déjà en fabrication une partie des éléments des deux prototypes. En quelques mois, de substantiels progrès ont été accomplis….


Air & Cosmos – 15 Janvier 1966 : Où en est CONCORDE

L’avion de présérie On sait que les progrès réalisés dans le développement de ”Concorde » ont permis d’apporter à l’avion de présérie un certain nombre de changements donnant une amélioration appréciable des performances, des caractéristiques opérationnelles et de la rentabilité sans toutefois engendrer des répercussions importantes sur la conception de la structure et des systèmes. Les dimensions, la masse et la charge marchande de « Concorde” sont devenues les suivantes :   Prototype Présérie Longueur 56,3 mètres 58 mètres Capacité 118 Passagers 136 Passagers Masse maxi au décollage 148 tonnes 154 tonnes Charge marchande 10,7 tonnes 12,7 tonnes Structures et systèmes La longueur…