Catégorie : Air et Cosmos

Tous les articles Air et Cosmos traitant de Concorde


Rétrospective : Air & Cosmos – 8 Mars 1969 ; Spécial premier vol de Concorde

Concorde : ”La machine vole, et elle vole bien », Article de Jacques MORISSET Extrait : Le premier vol de Concorde aura été un évènement international : plus de 400 journalistes, les chaînes de radio et de télévision, avaient suivi heure par heure un compte à rebours qui s’éternisait. Lorsque ce dimanche 2 mars, à 15h38, André Turcat lâcha les freins de l’avion, des millions de français et de britanniques attendaient avec impatiente un décollage qui les surprit quand même un peu : sur les écrans de télévision, en effet, et la déformation due aux téléobjectifs aidant, Concorde sembla se cabrer…


Rétrospective : Air & Cosmos 15 Février 1969 ; Le premier vol du Boeing 747

Depuis 1963, Air & Cosmos vous fait vivre l’actualité aéronautique et spatiale. Plonger dans nos archives. Cette semaine, retour cinquante ans en arrière. Le plus gros avion commercial au monde, en cette année 1969, est le Boeing 747, qui effectue son premier vol le 9 février. Des esprits chagrins ne manqueront pas de faire observer qu’il s’est déroulé avec un retard de plus de cinq semaines par rapport aux prévisions initiales, note Jean de Galard, qui souligne que sur l’ensemble du déroulement du programme, un tel retard n’apporte pas de grands changements, d’autant plus que le mauvais temps et le…


Air & Cosmos : Boeing s’allie à Aerion pour accélérer le transport supersonique

Article d’Antony ANGRAND Boeing s’est allié à Aerion dans le but d’accélérer la mise sur le marché de l’AS2, un avion d’affaires supersonique capable de capable de transporter 12 passagers. Après Airbus puis Lockheed Martin en 2017, c’est le 5 février 2019 que l’avionneur de Seattle, Boeing, a annoncé avoir signé un partenariat avec Aerion, la jeune pousse oeuvrant dans le développement d’un avion de transport supersonique. Boeing va ainsi réaliser un investissement significatif auprès d’Aerion afin d’accélérer le développement technologique et la conception de l’appareil, tout ouvrant le transport supersonique aux nouveaux marchés. Boeing fournira ainsi l’ingénierie, la fabrication…


Air & Cosmos : X-59 Lockheed Martin usine les premières pièces du démonstrateur supersonique

Article d’Antony ANGRAND – 19 Novembre 2018 Lockheed Martin a commencé l’usinage de la première pièce destinée au X-59, dont le premier vol est prévu pour 2021. © Nasa. C’est à Palmdale que la première pièce du Lockheed Martin X-59, le démonstrateur technologique supersonique silencieux, a commencé à être usinée. Lockheed Martin a planifié le premier vol de l’appareil en 2021, suite à une annonce du constructeur aéronautique le 16 novembre, après avoir été sélectionné par la Nasa pour concevoir, construire et faire voler le démonstrateur dit « low boom » (littéralement à faible bang sonique). Le Lockheed Martin X-59, ex « QueSST”,…


Air & Cosmos rend hommage à Jean-Marie Riche

Jean-Marie Riche est au premier plan. Derrière lui, Pierre Sparaco. © Famille Riche Jean-Marie Riche s’est éteint le 18 mars 2018 à l’âge de 97 ans. Une disparition qui ne peut laisser Air & Cosmos indifférent puisqu’il en fut l’éminent fondateur. Le magazine est né en mars 1963 sous son impulsion mais aussi celles d’Albert Ducrocq et de Jacques Morisset. ”Au début des années soixante, alors que l’industrie aérospatiale était en pleine renaissance, le manque d’un journal d’information – en langue française – sur ce secteur était ressenti dans toute la profession », écrivait Jean-Marie Riche à l’occasion du 50ème anniversaire de la création d’Air &…


Air & Cosmos – 2 Novembre 1968 : Préparation des essais de vibrations en vol de Concorde

Au cours du mois de septembre, un matériel original d’essais de vibration en vol a été mis en place dans le prototype 001 de Concorde, à l’usine de Sud Aviation de Toulouse ; cet équipement a été spécialement conçu par l’ONERA pour cet avion, et fabriqué par la Société Prodera. L’ONERA consacre depuis vingt ans une part importante de son activité la mise au point de méthodes et de matériels appropriés ; ceux-ci sont maintenant fabriqués industriellement sous licence et exportés largement dans de nombreux pays. Les essais eux-mêmes, longtemps effectués exclusivement par l’équipe spécialisée de l’Office, sont exécutés maintenant…


Air & Cosmos – 7 Septembre 1968 : Concorde à quelques semaines du premier vol

Article de Jacques MORISSET Le mois d’août a été très encourageant en ce qui concerne le développement du programme Concorde. Le mois de juillet avait déjà vu se dérouler, entre autres, les essais préliminaires de fonctionnement du train principal dans le hangar de Saint Martin du Touch, et la mise en place des quatre moteurs de vol Olympus 593 B au standard C.S 1 de 13,8 tonnes de poussée statique, réchauffe en fonctionnement L’appareil se rend sur l’aire de point fixe : on remarque (sur la dérive) les bandes de protection contre l’ambiance sonore. Du 2 au 5 août, l’appareil…


Air & Cosmos – 15 Juin 1968 : Concorde : le retard reste limité

La reprise du travail chez Sud Aviation et en particulier à Toulouse (10 juin) où se trouve le prototype 001 de Concorde lève l’hypothèque de l’ordre de vol des deux prototypes. Contrairement à ce qu’a prétendu à plusieurs reprises la presse britannique, il n’est pas question d’avantager le prototype 002 en finition à Filton, par exemple en lui livrant en priorité les derniers équipements nécessaires. En réalité, l’avance du prototype 001 sur le prototype 002 était nettement supérieure à la durée de la grève et rien ne pouvait donc justifier une telle décision, qui n’aurait d’ailleurs pu être prise que…


Air & Cosmos – Mai 1968 : Concorde à Toulouse et à Filton

Derrière celle des prototypes, la construction des avions de présérie et de la cellule d’essais statiques atteint maintenant le stade de l’assemblage des ensembles, qui commence sur les deux chaines de Toulouse et de Filton. Ci-dessous : Concorde 001 photographié à Toulouse, il y a huit semaines, lors de sa présentation au silencieux. Par rapport aux deux prototypes (001 et 002), des modifications ont été apportées au dessin de ces avions, dont le fuselage a été allongé et la cabine agrandie, et qui bénéficient d’un certain nombre d’améliorations ayant trait à l’aérodynamique, à l’installation de la pointe avant, à la…


Air & Cosmos – 11 Mai 1968 : Concorde pourrait voler en septembre

Le 1er mai 1968, Sir George Ewards, Président Général du Comité Directeur Concorde (avion) et Directeur Général de la British Aircraft Corporation, a prononcé à New York, devant les membres de la ”Society of Automotive Engineers », une conférence au cours de laquelle il a déclaré en substance à propos du premier vol de Concorde : Lorsque j’ai pris la parole l’an dernier devant l’Aéroclub de Washington, j’ai fait allusion aux critiques injustifiées qui nous ont été faites et qui avaient pour origine la trop grande publicité faite autour de la date du premier vol. J’avais alors prédit que l’échéance de…