Le fil de l'actualité

20 ans déjà, Jour maudit pour les inconditionnelles du Concorde.

Concorde, F-BVFB,Allemagne, Sinsheim, Musée

Nous sommes le 25 Juillet 2000, Roissy Charles De Gaulle, le Concorde F-BTSC d’Air France, le vol AF 4590 à 16h42min21s, « AFR 4590 piste 26 droite vent 090 8 kt autorisé décollage » à son bord un équipage français ainsi que des allemands pour un vol charter à destination de New York ou ils étaient attendu pour une super croisière. À 16h44min59s – « La tour de contrôle entend les dernières paroles du commandant de bord (Christian Marty)….Trop tard, pas le temps », le Concorde, fleuron de l’aviation française, se crashait à Gonesse sur un hôtel, dans le Val-d’Oise….


Mise en place du F-BVFF a CDG les 18 et 19 octobre 2005.

Dominique TAILLET Technicien AIR FRANCE INDUSTRIES ayant  fait de nombreuses interventions de  maintenance Concorde et aujourd’hui, administrateur CAC  nous a fait parvenir des photos de la mise en place du Fox deux fois, le plus récent des Concorde français et le dernier livré à Air France (11 179 heures de vol et 3 830 atterrissages) Le Fox Fox est  fixé sur 3 pylônes qui sont coulés dans  des blocs de béton. Plusieurs photos montrent la mise en place avec les grues. Impressionnant également les fixations avec des boulons d’horlogerie !!! Aspects techniques de l’installation : Les trois piliers sont constitués…


Pierre DUDAL nous a quitté

Nous apprenons avec tristesse le décès de Pierre Dudal survenu lundi 15 juin 2020 Lors de la période cruciale de la mise au point des prototypes expérimentaux, de la certification et de la mise en service de Concorde, Pierre Dudal était à la fois pilote d’essais au Centre d’essais en vol (CEV) et pilote de ligne à Air France Pierre DUDAL avait édité un livre en 2017 relatant de nombreuses anecdotes durant  ces années exaltantes, C’est la première fois que cette grande figure de l’aviation française raconte ce que fut cette extraordinaire aventure humaine et technique. Les obsèques auront lieu…


12 juin 1980 : Livraison du dernier Concorde British Airways

La fin d’une illusion : il y a 40 ans, jour pour jours, British Airways recevait le dernier Concorde fabriqué, l’évènement marquant un échec commercial cinglant. Le supersonique ne s’était pas vendu. Le magazine  » Le fana de l ‘ aviation  » de juin 2020 consacre un très bel article sur les signataires de l’accord Franco-Britannique, puis l’avion supersonique bradé et Foxy le dernier Concorde British. Foxy revola le 17 juillet 2001 avec les modifications appliquées sur Concorde après l’accident de Gonesse. Le temps du supersonique était révolu.  Le 24 octobre 2001 se déroula le dernier vol avec passagers. Le…


Témoignage de J M Rougier, Maintenance Concorde

Retour en arrière sur ce témoignage de Jean Michel, adhérent CAC,  qui date  de 2011 mais qui garde néanmoins  toute son authenticité . En 1966, j’ai obtenu un  brevet de technicien des Écoles Nationales Professionnelles,  et dès 1967, j’intégrais l’Armée de l’Air, et plus précisément  l’école des sous-officiers de Rochefort. Après une qualification en spécialisation « Instruments de bord électroniques », j’ai été affecté à la base aérienne 705 de Tours, à la maintenance du simulateur de vol Vautour. A la fin du contrat de 5 ans qui me liait à l’Armée de l’Air, j’ai postulé pour un emploi de mécanicien auprès…


Photos D Taillet : Démontage du F-BVFB à Baden-Baden

Nouvelle photos que nous fait partager Dominique Taillet : les photos du F-BVFB a Baden-Baden ont été prisent après l’atterrissage le 24 Juin 2003.Il y avait d’après la presse allemande 15000 personnes autour de l’aéroport pour voir Concorde.Avant de se poser, les pilotes ont effectué un passage au dessus de l’aéroport avec un virage sur l’aile impressionnant.J’étais parti en voiture 2 jours avant avec des collègues pour préparer l’arrivée et assister le personnel du musée pour le démontage des parties de l’avion en vue du transport par la route et en barge. Sur les photos on voit le démontage des demie…


Photos d’un démarrage moteur pour un essai à Roissy

Dominique Taillet, technicien de la Maintenance Concorde qui a pris ces photos nous racontent : Le Concorde n’avait pas de système automatique de démarrage comme sur les Airbus À 320 par exemple, tout était manuel.Pour les essais moteur, Il y avait donc un technicien en place gauche (commandant de bord)et un autre en place OMN (Officier Mécanicien Naviguant).Lors de la séquence de démarrage, le technicien à gauche ouvrait la LP valve (robinet qui envoyait le carburant dans le moteur) et donnait en même temps le signal au technicien en place OMN afin qu’il alimente les allumeurs (bougies), le carburant alors s’enflammait…


Photos de maintenance fournies par D Taillet

Un grand MERCI à Dominique TAILLET , adhérent CAP AVENIR CONCORDE , de nous faire partager ces quelques photos. Dominique est toujours en activité chez AIR FRANCE INDUSTRIES et profite de cette période de chômage partiel due  à l’épidémie pour rechercher ses photos de sa période Concorde. D’autres séries de photos suivront…. Les photos de l’essai de trains ont été prisent a Roissy CDG, hangar H3. Les essais de trains sont effectués après des opérations de maintenance sur les trains d’atterrissage.    


Notre patrimoine historique de pièces Concorde

Air France a légué  à notre association un patrimoine historique de pièces CONCORDE prélevées sur le stock de la maintenance. Puis les ventes aux enchères ont permis d’enrichir notre collection qui se compose de certaines pièces uniques. Enfin certains donateurs que nous remercions ont fait dons de pièces également. Grâce à l’aide professionnelle et passionnée d’une petite équipe d’anciens de la maintenance Concorde Hall H3 Roissy-CDG et de membres de Cap Avenir Concorde, nous avons décidé d’évoquer cette activité maintenance, méconnue du grand public et qui pourtant, associant savoir-faire et compétence, a permis à cet avion d’exception de voler 27…


Réflexion de J Ramon suite au documentaire : Concorde, le rêve supersonique (France 5)

J’ai réussi à voir le documentaire  » concorde , le rêve supersonique  » passé dernièrement sur France 5. Dans l’ensemble j’ai assez aimé. Il y a toutefois une séquence complètement délirante, complètement fausse, complètement ratée, c’est celle qui essaye (!) d’expliquer le fonctionnement des entrées d’air. Ce documentaire a été tournée en deux parties de 45 minutes chacune en 2016 (cinquantenaire du premier vol commercial de Concorde) mais n’est sorti qu’en mai 2017 sur France 5 puis a été diffusé à nouveau vendredi dernier.  Comme ce film a été commandité par la BBC britannique, on y voit, et c’est l’un…